Recherche

 
 
Jori Hulkkonen - Man From Earth
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
Josh T Pearson - Last of the Country Gentlemen
 
Tiefschwarz - Chocolate
 
Blockhead - The Music Scene
 

T-Rex - Born to Boogie

 
 
Zak Laughed (Paris)
 

par Paul Cordahi (30/09/09)

 
Extrait en musique

 

 
Article par I-Muzzik

 

A 15 ans, Zak Laughed a déjà un tube qui tourne sur les ondes, un dossier de presse bien fourni en références assignées généralement à des artistes bien plus âgés, de beaux commentaires de « grands noms » qui le parrainent plus ou moins, et a fait de belle figures sur quelques plateaux télé (dont le « Grand Journal »).

Passé mon étonnement sur une telle médiatisation d’un jeune homme la voix pas encore muée, je me décide à m’intéresser plus en détail à son CD. Textes bien écrits portant un point de vue mâture sur sa vie d’ado, morceaux richement composés et justement produits, belle maîtrise technique vocale et timbre de voix personnel et accrocheur. Je me prends et me perds un peu au jeu... ré-écoute plusieurs fois l’album... et vraiment tombe sous le charme.

N’en reste pas moins que je me demandais comment il allait gérer ses émotions et sa timidité sur scène du haut de ses 15 ans pour défendre un tel projet. Le RDV est pris pour ce 30 Septembre à la Maroquinerie.

On a vu la maroquinerie en ambiance rock, folk, punk, electro, foutraque...Mais c’est la première fois que je rentre dans ce lieu transformé le temps d’une soirée en jardin d’enfants accompagnés de leurs parents. Auraient-ils remplacé les fûts de bière par de la menthe à l’eau ? J’ai quasiment honte de m’allumer une cigarette dans ce patio d’habitude tant enfumé.
21h15, Zak arrive enfin sur scène casquette sur la tête, cheveux cachant ses grands yeux comme pour s’isoler, accompagné de 3 musiciens. Deux cordes suivront en support de temps en temps.

Quand on connaît la difficulté qu’il y a à devoir lâcher sa voix en public, il faut bien reconnaître que Zak mérite un grand bravo pour son courage. Peur de rien...

Les morceaux sonnaient tous aussi bien que sur le CD, avec un côté « live » bien marqué et une balance réussie. A ce sujet, bien vu le réglage son à la limite du larsen sur la guitare de Zak et bravo aux musiciens tous parfaitement justes et présents. Une bonne note particulière au look du bassiste !

Hormis trop « d’excuses » à mon goût de la part de Zak, l’effet « concentré tête baissée » assez visible (on l’en excuse... c’est dit maintenant !), et mon ado de voisin qui m’a fait 2/3 passes de ballon de foot en plastique en plein concert, j’ai vraiment passé un excellent moment.

Il est vraiment temps de suivre de près ce Zak Laughed !