Recherche

 
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
The Drums - Summertime
 
Phoenix - Wolfgang Amadeus Phoenix
 
Efterklang - With The Danish National Orchestra Performing Parades
 
Jori Hulkkonen - Man From Earth
 

U2 - Go Home live from Slane Castle Ireland

 
 
Liam Finn + Glasvegas (Paris)
 

par Paul Cordahi (19/11/08)

 
Extrait en musique

 

 
Article par I-Muzzik

 

La soirée était belle en ce mercredi soir au nouveau Casino! Et il y en avait pour tous les goûts.
Sur le ring: Glasvegas et Liam Finn. Les deux ne manquent pas de muscles et d'efficacité, mais divergent de par leur style.

La cloche sonne le premier round: Arrivent tout de noir vêtus les Glasvegas. Voués pour certaines grosses références à un devenir prometteur (les futurs oasis...), ils arrivent à 4 sur scène: une batteuse, un guitariste chanteur, un guitariste / clavier, et un bassiste. La batterie est des plus trivialement binaire, mais largement suffisante pour soutenir la pop d'esthétisme globale très classique, mais pleine de montées cold wave/rock marquées principalement de la patte du guitariste/clavier (qui était tout à gauche de la scène). Les plus du set: quelques superbes morceaux "aérés" mettant bien en avant les poussées de la voix "medium" et les montées des guitares hypnotiques. Les moins du set: les structures et les mélodies, pour les adeptes du 100% pur jus de pop, qui peuvent sembler répétitives et trop cartésiennes. Morceaux après morceaux en tout cas, le contact avec le public restera assez froid. Là dessus, ils sont bien les successeurs d'Oasis! Les fans de pop british entre "classique" et cold wave y ont largement trouvé leur compte, le set a été parfaitement réalisé.

Second round: Liam Finn. Changement d'ambiance ! L'esthétisme est déjà beaucoup plus décontracté et même "grunge". Liam arrive plein d'énergie ; en jeans, chemise usée, juste accompagné d'une acolyte (et sur 3 morceaux d'un batteur). Tout de suite, on note le contact très chaleureux avec le public. Ensuite, j'aurais du mal à en parler en toute simplicité tant cet homme orchestre scotche de part son talent, son ingéniosité et son engagement total sur scène! Sa recette: la mise en boucle de lignes de guitares, de basses (jouées sur guitare), de batteries, de voix (pas tout le temps), et l'utilisation intelligente des pédales d'effet et du sampleur. Son talent se note sur tous les instruments qu'il touche, que ce soit dans la technique, l'intensité ou la manière de le pratiquer. Ses lignes de basse portent le morceau, ses batteries le poussent plus loin, et sa virtuosité à la guitare lui permet de "caler" sa rythmique mélodieuse complexe et de la compléter avec des solos (soit mélodiques, soit complètement fous ! ). Son génie réside très certainement dans sa réussite à mettre ce tout en forme, tout en conservant une structure de morceau parlante! Son acolyte se charge de rajouter quelques détails comme les percussions, les voix ou quelques notes de mandoline italienne jamais inutiles. L'ensemble est rock-folk, inventif, élancé et mis en vie comme pouvait le faire les héros des années 70's. Chaque morceau est une nouvelle découverte qui vous coupe le souffle et vous surprend ! Un vent de liberté!

Deux styles, deux poids lourd, a vous de miser maintenant.