Recherche

 
 
Sonic youth - Simon Werner a Disparu
 
Phoenix - Wolfgang Amadeus Phoenix
 
Tiefschwarz - Chocolate
 
Timber Timbre - Timber Timbre
 
The Antlers - Hospice
 

Depeche Mode - One night in Paris

 
 
Doris Darling : une comédie anglaise
 

par David Le Croller (23/07/12)

 
Extrait en musique

 

 
Article par I-Muzzik

 

« Doris Wallis est un épouvantable personnage. A bitch. « Silly Cow », disait Ben Elton dans son titre original. Une méchante, haineuse, rageuse, injuste, ravageuse, dévastatrice, ignoble… Une merveilleuse salope. Côte de carne grillée sur son lit de piment de Cayenne. Tentation bien trop grande pour qu’une gourmande comme moi sache y résister. Et lorsque le steak au poivre enchaîne sur, non pas une, mais quatre cerises sur le gâteau, ce serait tout simplement un péché de ne pas succomber !



Donc, pour résumer cinq ans en quelques lignes, le projet Doris Darling est né sous l’égide d’un triple coup de foudre. Marianne Groves déniche un texte sur les étagères d’une librairie anglaise. Jean Robert-Charrier glisse la traduction dans sa valise à l’occasion d’un voyage lointain. Marianne Sergent endosse le rôle avec une santé inégalable... Amélie Etasse, Eric Prat, Yannick Laurent, Thierry Lopez la rejoignent. Et Jean-Claude Camus dit oui.



Happy dinguerie. C’est tout le sens de notre travail, et qu’on ne s’y trompe pas, ça va être du sport. Vous en dévoiler plus serait gâcher votre plaisir de spectateurs, car Doris Darling est, aussi, une comédie à suspense… Bette Davis le disait mieux que quiconque : « Fasten your seat belts. It’s gonna be a bumpy night ! » Marianne Groves, adaptatrice et metteur en scène.