Recherche

 
 
Blockhead - The Music Scene
 
The Antlers - Hospice
 
The Drums - Summertime
 
Jori Hulkkonen - Man From Earth
 
Lontalius - I'll forget 17
 

REM - In View Best Of 1988/2003

 
 
Albums à venir (Septembre 2006)
 

par Harry (29/08/06)

 
Extrait en musique

 

 
Article par I-Muzzik

 

Kasabian – Empire (04/09)
« Kasabian est de retour avec "Empire" disque de pop groovy et punchy. Toujours plein de verve et d'orgueil, les Anglais nous livrent un second album comme nous les aimons c'est à dire un album qui joue sur terrain connu et qui, en même temps, contient pas mal de surprise dont le morceau homonyme "Empire" est un exemple type avec ses envolées psychédéliques. »

Audioslave – Revelations (04/09)
« Sur "Revelations" les morceaux s'enchaînent et chacun appuie notre propos. Lourds et boursouflés ("Orignal fire"), ils n'ont ni feu intérieur (contrairement à ce qu'ils aimeraient laisser croire), ni puissance particulière. Avec Audioslave nous continuons à nous ennuyer ferme. »

The rapture – Pieces of the people we love (04/09)
« Le retour très attendu des Rapture, s'est fait d'abord par l'intermédiaire de "Get Myself Into It", single dans la lignée d'Echoes, premier album toujours surprenant. Avec son mélange de new-wave, d'électro-clash et de pas mal d'autre chose, Rapture continue de briller de mille feux étranges et pourtant si proches à la fois. »

Fratellis – Costello music (11/09)
« Fratellis joue un rock vif, presque booggie, qui avance de pas rapide même s'il ne possède aucun futur, aucun lendemain, aucune lumière particulière en bout de tunnel. En fait, à force d'écoute, il se révèle même plutôt ennuyeux. Il faut dire qu'en jouant sur les plates bandes de The coral ou des Zutons ("Creeping up the backstairs"), ils n'ont pas choisi la facilité »

Battles – Breaking the banks (11/09)
« Un rock tendance et cristallin qui dégomme mais dont les mélodies ne laissent jamais un pouce de terrain à une quelconque facilité rythmique même lorsqu'elles se veulent avec une pointe de romantisme »

The mars volta – Amputechture (11/09)
« "Amputechture", nouvelle coulé de lave de Mars volta, est dans la continuité d'une discographie qui donne au rock progressif ses lettres de noblesse mais des lettres écrites à coup de lance flamme ("Viscera Eyes "), des lettres qui, mis bout à bout, forme une œuvre singulière et tordue »

Basement Jaxx – Crazy itch radio (12/09)
« Basement jaxx s'emballe où du moins ce sont les rythmes de son électro-funk-soul qui s'emballent et se transforment en feu d'artifices sonores multicolores et très euphorisants ("Do you thing").On se croirait presque revenu à la période honni du funk à la Kool and the gang. Et avec un plus de bouteille et d'ouverture vers le monde de la danse, c'est franchement jouissif ("Hush boy"). »

Ben Kweller – Ben Kweller (12/09)
« Avec ce disque éponyme où domine un belle tristesse, Ben Kweller démontre une nouvelle fois sa capacité à gravir les sommets de l'écriture pop avec pas grands choses comme équipement. Recueil de chansons souvent incroyables ("Sundress"), "Ben Kweller" est certainement un des disques du moment, idéal pour passer l'hiver au chaud et dans le calme. »

Everclear - Welcome to the Drama Club (12/09)
« Everclear écrit et joue un metal à tête humaine. Séduisant par son électricité, il pique par coup successif et par, surtout, une capacité à écrire des bons morceaux qui tiennent la route par tous les temps ("Heroin Girl") »

iForward Russia – Give me a wall (18/09)
« Plutôt qu'une chanson comme "Nine" non dénué de charme, "Give me a wall" nous donne en fait plutôt envie de revenir au grandiose et furieux Test-icicles. Sans démériter, en séduisant beaucoup d'entre vous, nous en sommes certains, Forward russia nous laisse un peu sur le bord de la route. C'est plus une question de feeling que réellement de qualité »

The killers – Sam's town (18/09)
« Du premier album des Killers ne restent que peu de choses. Une paire de titres dans un coin de notre mémoire et c'est à peu près tout. De "Sam's town", nous ne savons pas ce que l'histoire en retiendra. En revanche nous pouvons à nouveau retenir de ce rock bravache quelques titres au dessus du lot ("When You Were Young") »

Darkel – Darkel (18/09)
« Peut-être trop propre sur lui ("At the end of the sky"), trop lisse. Ses comptines sont très jolies mais manque de sens, manque d'écorchures. Comme un enfant trop poli que cela finit par devenir crispant, limite hypocrite »

The walkmen – A hundred miles off (18/09)
« Tout en étant un des meilleurs groupes venus de la grande pomme New-yorkaise, Walkmen est un des moins reconnus. Pourtant il suffit d'écouter une poignée de morceaux de "A hundred miles off", des morceaux comme "Louisiana" pour s'en rendre compte tant ils possèdent une force immense. »

Milburn – Well well well (25/09)
« Leur électricité développe une certaine tension avec une pincée de psychédélisme et une autre d'explosivité ("Showroom") dont on se délecte avec un brin de naïveté. Soyons sûr que Milburn ne marquera pas l'histoire, ni l'année d'ailleurs, mais que cela ne nous empêche de profiter de ses chansons, de les user jusqu'à la moelle. Elles le méritent amplement et on ne leur demande rien d'autre que ce bref plaisir un peu ludique, beaucoup frivole. »