Recherche

 
 
Josh T Pearson - Last of the Country Gentlemen
 
Dilly Dally - Sore
 
Timber Timbre - Timber Timbre
 
Pegase - Another World
 
The Drums - Summertime
 

La Fille du Régiment

 
 
BREVES
 

16/10 - Nouveau single pour la Féline

Deux ans après Adieu L'enfance, son premier album, La Féline alias Agnès Gayraud revient avec Senga, nouveau single qui annonce un nouveau disque en début d'année 2017. Depuis bientôt sept ans et plusieurs vies, La Féline construit une œuvre riche et profonde, sans équivalent dans la pop francophone actuelle : électronique minimale, zébrures de guitares, comptines atemporelles et écriture littéraire. Avec Senga, Agnès la féline devient Senga qui parle aux loups, Senga qui grimpe aux arbres et connaît les secrets de la forêt. Le second extrait s'appelle Trophée, et il a été composé avec Mondkopf qui apporte au morceau sa subtilité électronique. Ces deux titres, Senga et Trophée sont portés par la voix de La Féline si puissante dans sa douceur et qui fait frissonner le cœur. Senga à écouter ici.

 

16/10 - Un troisième album pour les Moderat.

Le trio berlinois Moderat a publié son troisième album le 1er avril dernier. Simplement intitulé "Ill", il a été qualifié par Pitchfork de "retentissante preuve de ce qu'est et ce que peut être Moderat : un groupe auquel on peut s'identifier, et pas seulement un beat sur lequel on secoue la tête". Critiques positives mises à part, tout le monde semble s'y accorder : le troisième opus du groupe est un véritable chef-d'œuvre. L'éclectisme jovial de Gernot Bronsert et Sebastian Szary – plus connus en tant que Modeselektor – est toujours superbement complété par l'avant-pop délicate de Sascha Ring, alias Apparat. C'était, et c'est toujours flagrant sur le titre d'ouverture de "Ill", "Eating Hooks". Depuis l'année 2013 et "Bad Kingdom", on n'avait pas connu de ballade plus planante.

La version live de "Eating Hooks" ne pouvait donc pas se permettre d'être autre qu'épique – et elle ne déçoit pas sur ce point. Au milieu des applaudissements nourris de ses fans, Moderat joue une version parfaite de la version studio, avant de feindre l'outro par deux fois, pour une apogée tout en bourdonnements, dans une techno jubilatoire qui intègre par endroits des éléments du remix de leur collaborateur de toujours Siriusmo, les cris d'une foule folle de joie se frayant souvent un passage à travers la clarté du mix live.

Cette version a été immortalisée sur un disque vinyle de 10" avec en face B une interprétation de Siriusmo - premier extrait d'un album

live prévu pour plus tard cette année. A découvrir ici.

 

[ 1 ]

 

Archives des Brèves

2016

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Oct

Nov

Dec

2015

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Oct

Nov

Dec

2014

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Oct

Nov

Dec