Recherche

 
 
Blockhead - The Music Scene
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 
Pegase - Another World
 
The Drums - Summertime
 
The Antlers - Hospice
 

La Fille du Régiment

 
 
Holden (Paris)
 

par Paul Cordahi (25/03/09)

 
Extrait en musique

 

 
Article par I-Muzzik

 

Après le succès (d'estime si ce n'est plus selon le média pris pour cible) de leur précédent album et de la tournée qui a suivi, les Holden sont de retour sur scène avec un nouvel opus à défendre ("Fantômatisme"). Magnifiquement lunaire, bien composé, écrit et interprété, on en ressort émerveillé, et avec l'étrange sensation d'être parti ailleurs le temps d’une écoute. Ce vendredi, le groupe était accueilli à la maroquinerie, et la salle parisienne en a profité pour s'envoler un peu et se transformer en OVNI le temps d'une soirée. Car la sensation que j'évoquais en parlant de l'écoute de leur dernier album se retrouve aussi sur scène, même s’ils y interprètent à proportion équilibrée nouveaux morceaux et anciens titres. Les Holden sont 5 sur scène: les 2 têtes pensantes: Armelle Pioline (au chant) et Mocke (Guitare) accompagnés d'un clavier arrangeur, d'un bassiste (les deux faisant parti de "l'ancienne équipe") et d'un batteur (tout nouveau). Mais quel est leur secret pour nous faire autant planer sans jamais ramollir? Pour nous mettre en trip sur des ambiances "trip hop" sorties de leur boite à malice? Une basse au son rond qui pose tout en délicatesse son groove, une ligne de batterie pleine de ressort et de détails (qui apportent énormément a "l'atmosphère"). Mocke et le clavier se chargent des mélodies et des ambiances qu'ils interprètent avec un beau "feeling". Au dessus te tout cela flotte la très belle voix d'Armelle qui illumine les morceaux de sa présence et de son timbre. La référence Françoise Hardy, avec laquelle elle est déjà largement comparée, ressort aussi très bien en live. C'est donc entre "l'ombre et la lumière de la quatrième dimension" que je sors ravi et rêveur de ce concert. Une excellente soirée, dans une très belle salle !