Recherche

 
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
The Antlers - Hospice
 
Dilly Dally - Sore
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 
Lontalius - I'll forget 17
 

Alain Bashung - Confessions Publiques

 
 
Albums à venir (Mai 2006)
 

par Harry (30/04/06)

 
Extrait en musique

 

 
Article par I-Muzzik

 

Snow patrol - Eyes open (01/05)
« …Plutôt noise le rock de Snow patrol ne parvient pourtant pas à se dépêtrer d'une certaine lourdeur naturelle. Malgré tout le savoir faire dont font preuve les Snow patrol, il manque à ces morceaux, taillés sur mesure, un peu trop gonflés par de la créatine sonore, ce que nous pourrions appeler le charisme ("You're all i have")… »

Pearl Jam - Pearl Jam (01/05)
« … Précédé d'un premier single ("Worldwide suicide") très pop et très aérien bien que trop lisse, ce disque ne fait que confirmer tout ce que nous pensons des Pearl jam. Que c'est un groupe qui a de trop gros doigts pour faire preuve de finesse…. »

Shearwater - Palo Santo (02/05)
« …Depuis le magistral « Winged life », grand disque trop méconnu, Shearwater est devenu un groupe ami auteur de disques de chevet que nous gardons précieusement dans un coin de notre discothèque. D’où notre espoir dans ces retrouvailles pour un disque tout aussi réussi. « Palo santo » est au final un disque saint, un disque spirituel et admirable, aérien et aéré, merveilleux et artisanal… »

The bellrays - Have a little faith (02/05)
« …Le retour du groupe de rock'n'roll le plus soul du moment, se fait avec "Have a little faith". Si nous devons bien reconnaître que la recette est toujours autant efficace, il n'empêche qu'elle nous surprend beaucoup moins ("This is gone"). Et même si la musique des Bellrays devient plus blues, elle est loin des disques sommets des Black keys… »

Datsuns – Nouveau ep (06/05)
« .. ils reviennent ici avec un folk électrique agréable bien qu'un peu trop propre sur lui. Non dénué de charme même si cela semble un peu trop inspiré des White stripes ("Stuck here for days"). Mais n'est pas Jack White qui veut… »

Dirty pretty things - Waterloo to anywhere (08/05)
« …Jolie petite chose, ainsi est la pop électrique des Dirty pretty things. De jolies tableaux aux motifs multiples, au style unique ("Bang bang you're dead"), des tableaux que nous achetons et exposons dans la salle à manger pensant ne jamais nous en lasser… »

Red hot chili peppers - Stadium arcadium (09/05)
« …Le retour des Red hot chili peppers se fait avec un double album "Stadium arcadium" sur lequel le groupe ne convainc guère. Trop FM, les Américains sont en roue libre comme si les choses qui faisaient leur qualité, même si nous n'avons jamais été de réels adeptes, avaient quasiment disparu ("Dani california")… »

Gnarls barkley - St elsewhere (10/05)
« …Comme lorsqu'on mange un michoko, on sait que nous n'en n'avons pas besoin, qu'il va à l'encontre de notre régime alimentaire et sportif rigoureux à l'hygiène impeccable. Pourtant on le croque avec un plaisir non feint ("Two of them"), un plaisir limite érotique. Et tous les morceaux s'enchaînent avec cette sorte d'érotisme et de douceur caramélisées que l'on déteste tant aimer ("Crazy"). Notre ligne...de conduite en prend un coup, un coup très soul…. »

The raconteur – Broken boy soldiers (15/05)
« …L'essentiel est dans la simplicité, l'incroyable et permanente facilité avec laquelle The raconteurs écrit des titres bluffants avec deux accords et trois fois rien. "Broken boy soldier" est au final un disque euphorisant et sans âge. Jack White est vraiment un génie christique notamment dans son talent de la mise en scène charismatique de recettes ultra classique… »

Phoenix – It’s never been like that (15/05)
« …Phoenix a toujours autant de classe. Même si son électro-pop devient de plus en plus pop et de moins en moins électro ("Long distance call"), le résultat est lumineux et opaque à la fois, le résultat est paradoxal (marque des groupes importants et inventifs). Avec cette mélancolie qu'ils diffusent dans leurs morceaux, Phoenix touche autant l'âme que le coeur… »

iForward Russia ! – Give me a wall (15/05)
« …Une chanson comme "Nine" non dénué de charme, nous donne en fait plutôt envie de revenir au grandiose et furieux Test-icicles. Sans démériter, en séduisant beaucoup d'entre vous, nous en sommes certains, iForward russia ! nous laisse un peu sur le bord de la route. C'est plus une question de feeling que réellement de qualité… »

The twilight singers - Powder burns (16/05)
« …C’est donc avec surprise et surtout plaisir que nous retrouvons le leader/chanteur d’Afghan whigs sous le nom de The twilight singers pour un album qui vaut franchement le détour. Possédant toujours cette voix fascinante, qui agit sur nous comme un aiment sur de la limaille de fer, l’Américain navigue encore dans les eaux troublantes de la soul et du rock (« Candy cane crawl ») mais aussi avec quelques bribes d’électronique en plus... »

Angels & airwaves - We don’t need a whisper (20/05)
« …Le rock semi-romantique d'Angels & airwaves n'a rien pour nous, ne nous envoie aucun massage particulier, ni physique, ni cérébral. Même les singles sont abscons ("The adventure" qui n'est certainement pas une grande aventure)…. »

Hot chip - The warning (22/05)
« …Avec ce disque, Hot chip confirme tout le bien que l'on pensait d'eux, toutes les émotions fortes que nous transmettait déjà "Coming on strong". Disque qui s'étend dans toutes les directions d'une électronique à la fois hip-hop, électrique ("Over and over") et surtout extrêmement tordue par le présence d'une multitude de sonorités et de machines étranges…. »

Tower of London – Blood, sweat a towers (22/05)
« …Tower of London aurait pu se former entre 1975 et 1977, ils auraient été plus à leur aise qu'aujourd'hui car s'il est vrai que les morceaux déménagent et sentent la sueur ("Fuck it up"), ils sentent un peu le (dé)passé et se révèlent souvent lourdingues ("How rude she was"). Malgré leur honorable tentative de sonner brut, crade, ils ne font jamais réellement illusion et très tôt ils laissent passer leurs limites derrière une sincère envie d'intransigeance… »

The futureheads – News & tributes (22/05)
« …C'est plus un sentiment diffus qui ne nous lâchent jamais à leur propos, qui nous envahit à chaque écoute de ce disque. Pas vraiment détestable et même plutôt efficace sur le moment, nous n'avons pourtant aucune envie de nous immerger totalement dans leur disque. C'est un vrai paradoxe qui nous hante et qu'on ne sait pas trop gérer avec The futureheads…. »

Vetiver – To find me gone (22/05)
« ….C'est sobre, c'est calme, c'est translucide comme un filet d'eau pure qui s'écoulerait d'une source cachée ("Angels share"), c'est la musique de Vetiver, groupe collectif formé de Devendra Banhart et de Hope Sandoval… »

Boy kill boy – Civilian (22/05)
« …Si la voix et la façon de chanter flirtent parfois avec Ian McCulloch, à d'autres avec Brett Anderson ou à Maximo park, si leur power pop, énergique et pleine de bonne volonté, dérive parfois vers la new-wave façon Echo and the Bunnymen, Boy kill boy en est tout de même très loin, à des années lumières même s'ils ne laissent jamais totalement insensibles… ».

Radio 4 - Enemies like this (25/05)
« …Après la bombe "Gotham!", Radio 4 nous avait déçu pour son album suivant, un peu trop lisse dans sa production. Si les Américains reviennent aujourd'hui avec "Enemies like this", c'est avec pas mal de scepticisme que nous les recevons. Et comme toujours dans ces cas, le résultat est plutôt pas mal.. »

My robot friend – Dial O (29/05)
« …C’est aussi le nom d'un groupe bourré de talent notamment pour cette façon singulière de mélanger des accompagnements de cordes très précieux à une électronique très salace ("Dead"). Le résultat est franchement imparable. On en redemande encore et encore… »